Après l’attaque des deux mosquées, une nouvelle affaire « suspecte » secoue la ville de Christchurch !

14

Après l’attaque des deux mosquées, une nouvelle affaire « suspecte » secoue la ville de Christchurch !
A policeman stands guard as others investigate a vehicle at the scene where a man died of stab wounds in Christchurch on March 27, 2019. – Christchurch police launched an urgent investigation on March 27 to find out whether a man who died after an early morning stand-off with armed officers had links to mosque attacks which killed 50 people. (Photo by Sanka VIDANAGAMA / AFP)

Après l’attaque des deux mosquées dans la ville néo-zélandaise de Christchurch, qui fait 50 morts, voici une nouvelle affaire qui risque de faire beaucoup de bruit.

En effet, une enquête a été ouverte mercredi en Nouvelle-Zélande après le décès suspect d’un homme au terme d’un long face-à-face avec la police de Christchurch, qui n’a pour l’heure pas établi de lien avec la tuerie commise dans deux mosquées de la ville.

La police avait découvert mardi soir une cache d’armes au domicile de cet homme de 54 ans lors d’une perquisition décidée à la suite d’un tuyau concernant son « comportement suspect ».

Les forces de l’ordre ont intercepté l’homme dans sa voiture dans le quartier de Richmond Park, entamant avec lui des négociations qui ont duré trois heures. Les policiers se sont finalement approchés du véhicule pour découvrir que l’homme souffrait d’une grave blessure par arme blanche. Il est décédé peu après. La police ignore comment il a été blessé. Aucune arme et aucun explosif n’a été trouvé dans la voiture.

« Une enquête prioritaire est en cours pour déterminer si l’homme décédé constituait une menace pour la population », a annoncé la police. Elle a précisé qu’elle s’attacherait à déterminer si cette affaire a un lien avec le massacre commis le 15 mars dans deux mosquées de Christchurch, où 50 fidèles ont été abattus par l’extrémiste australien Brenton Tarrant.

Source : SeneNews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here