APR : Ady Sall, l’autre frère de Macky entre en politique

37

Resté longtemps à l’ombre de ses frères, Aliou Sall et Macky Sall respectivement, maire de Guédiawaye et non moins directeur général de la caisse des dépôts et consignations, et président de la république, le cadet des Sall veut se lancer en politique pour « soutenir et accompagner l’action du chef de l’État ». D’après des sources de « L’As », il est pressenti pour prendre la tête des comités d’entreprises de l’Alliance pour la république (Apr).

Il va franchir le rubicond. Ady Sall, le frère du président de la République, éloigné de la chose politique jusqu’ici, sort de l’ombre. Ce cadre à la Sénégalaise des eaux (Sde) se prépare à entrer en politique « pour soutenir et accompagner l’action » de son frère de président de la République à la quête d’un deuxième mandat en 2019. Une décision mûrement réfléchi par le cadet des Sall qui multiplie les réunions, depuis plus d’un an pour mettre sur pied des comités d’entreprise de l’Alliance pour la République dans différentes branches d’activités du secteur public, parapublic et privé.

D’abord c’est le Comité d’entreprise dans le secteur de l’hydraulique (Cesh) qui a ouvert le bal en août dernier. Depuis lors, les comités d’entreprise ont essaimé partout au niveau des sociétés publiques comme privées. Ces comités sectoriels d’entreprise ont comme ambition déclarée de « massifier et renforcer les bases de l’Alliance pour la République au sein de leurs entités » et avoir des « espaces de dialogues et de concertation ».

D’autre part, ces Comité d’entreprises portés sur les fonts baptismaux un peu partout visent « essentiellement à vulgariser les actions et réalisations du président de la République » dans des secteurs donnés, peut-on lire sur le document d’orientation. En outre, ces comités sectoriels d’entreprise se veulent des « clubs de veille stratégique et de communication » en rendant visibles les actions et réalisations du président de la République, d’après la même source. Selon ces textes, ils visent « à constituer une base de données des réalisations du gouvernement au niveau national et à l’échelle de l’entreprise ».

Ces mouvements de soutien d’un autre genre composé de travailleurs ont reçu la bénédiction du président de la République, Macky Sall. A titre d’exemple, lors de l’installation du Comité d’entreprise du secteur de l’hydraulique, regroupant la Sde, la Sones, l’Onas et l’hydraulique, le président Macky Sall a été représenté par son conseiller spécial, Lamine Sow, porteur d’un message clair. À cette occasion, ce dernier cité par le procès verbal sanctionnant la rencontre a laissé entendre que le président de la République « soutient et partage l’idée » de mettre en place les comités d’entreprises. D’ailleurs, Ady Sall est pressenti pour prendre la tête du regroupement de tous les comités d’entreprises.

Auteur: Mamadou SARR – LasQuotidien

Source : Seneweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here