Alerte aux ADS : Le budget de fonctionnement fait courir des dangers

13

Les travailleurs aéroportuaires ne sont pas contents. Certains d’entre eux sont même devenus inquiets de leurs conditions de travail et tiennent dès maintenant à porter à l’attention de l’opinion publique leurs revendications et doléances relatives à l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD).

L’objet principal  de leur courroux ? Le budget de fonctionnement  de 200 millions de francs qui leur est alloué cette année (contre près de 3 milliards avant), et qui ne leur permet même plus de faire face à des urgences comme les crashes aériens ou les incendies sur piste.

A les en croire, leurs maux viennent de la gestion nébuleuse des Turcs qui ont foulé au pied l’accord signé avec l’État sénégalais, mais aussi d’un népotisme et d’un système de lobbying instauré par le consortium turc.

Joint au téléphone par des confrères pour éclairer la lanterne des Sénégalais sur ce sujet brulant, Pape Mael Diop, le Directeur des ADS, n’a pas souhaité s’exprimer.

Les travailleurs des Ads attirent « l’attention du président de la République, du gouvernement pour que demain si des problèmes se posent au niveau des aéroports du Sénégal, nous travailleurs dégageons tout de suite nos responsabilités parce que les moyens qui doivent suivre pour une entreprise aussi sensible que celle des aéroports du Sénégal, ces moyens-là n’existent pas et ces aéroports continuent à recevoir des vols internationaux ».

Cheikh Ba


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here