A Kolda et dans le Pakao Cheikh Kanté porte en bandoulière le PSE

44

A Kolda, dernière étape de sa visite des grands chantiers du PSE, le ministre Cheikh Kanté dégage bien l’image d’un cavalier déterminé qui veut faire galoper de façon rapide et cadencée, le pur-sang sénégalais sur le chemin de l’émergence. Et c’est le Plan Sénégal Emergent, qu’il maitrise dans ses moindres détails, qui lui fournit les énergies du galop. Conscient de l’importance de la mission qui lui est confiée, il annoncé qu’il va, dès à présent, ‘’prendre le taureau par les cornes pour hisser le Sénégal parmi les pays émergents. Et le premier pas vers l’émergence est l’autosuffisance et l’affranchissement agricoles. ‘’L’agriculture doit être un affranchissement pour nous, et ceci passe par une responsabilisation des femmes, notamment pour s’affranchir de l’esclavagisme de l’importation du riz’’, a souligné Cheikh Kanté, en marge de sa visite à Kolda. Avec le développement de fermes agricoles, nous arriverons à l’autosuffisance en riz’’, a-t-il indiqué, prenant l’exemple de la Chine qui, à son avis, a su insuffler son développement à travers la révolution culturelle”. Le ministre en charge du suivi du  Pse  a visité les périmètres rizicoles de Sikilo Hiléle et de Kamako qu’il constate comme des réponses à l’immigration clandestine, le chômage et l’emploi, dans une solidarité de partage couronnée par une bonne gestion distributive. Cheikh Kanté, dans sa communication, a mis l’accent sur le genre. «Pour arriver à des résultats probants, il faut l’implication totale des femmes qui sont le moteur de l’émergence. Et la transition économique doit passer par les elles». Après les fermes agricoles, Cheikh Kanté a visité l’hôpital régional avant de présider un Comité régional de développement sur la conférence territoriale de la région de Kolda.

M BA


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here